New Russian Chronicles
Surviving monotaxocausofilia

Castilla-La Mancha

En général, j’essaye de cultiver une attitude de “Chez moi, c’est là où je suis”, dans ma vie. Mais j’arrive pas trop, et normalement je n’arrive qu’au “Chez moi est là, où mon coeur reste.”

Il y a des lieux comme ça, où le coeur reste, et laisse une pièce.

Et je vais parler maintenant du premier, et sans doute le principal de ces lieux.

Castilla.

castillalamanchaMa terre. Ici, parfois, pétits extensions de vert essayent très dur de couvrir la terre, mais ils n’arrivent que parcialement. Ils essayent de la couvrir comme qui essaye de couvrir la nudité d’une femme qui veut, en fait, être nue. C’est un effort perdu, et qui paraît bizarre.

La terre est rouge et dure, et elle parait concentrer directement le soleil, pendant l’été. Mais l’hiver, la terre trahit le soleil, et oubli completement qu’elle a gardé la chaleur, ne le donne pas.  C’est pour ça que les hivers sont froids chez moi.

Les gens sont particuliers. Ils ont tous le caracter tranquil, patient et sobre, aussi un peu méfiant des régions qui, traditionallement, ont été régions de passage. Je vous assure, en Espagne “region de passage” rime avec Albacete, la ville connue par le fait que tout le monde passe en voiture, s’arrete, si ça se trouve,  à manger et aller au toilet et après ils partent. Ça laisse une marque sur le caracter.

C’est mon caracter, au fond, même si, c’est vrai, j’ai aussi fini pour ajouter beaucoup d’autres gôuts et aromes de differentes lieux à ma façon d’être

5165528De tous les coins que j’ai vu, il y a la Sirie qui, comme aucun autre lieu, me rappelle de chez moi. Sauf que chez moi il y a trois choses plus que en Sirie: Des bordels pour les cammioneurs, des Carrefours (oui, les supermarchés) et des moulins.
Et pas seulement moulins comme dans la première photo, des moulins hi-tech aussi, pour produire de l’électricité.

Personalement je trouve quelque chose de beau dans ces horizons de terre brulée et lointaine.

Mais c’est pas tout (quasi)désértifié. Nous avons aussi des oasis, Las Lagunas de Ruidera par example. Et même des mirages. Pas de chameux.

Pour finir, je dois absolutement faire mention aux femmes castillaines, qui ont des yeux noirs très intenses. Pour continuer avec les comparaisons avec la Sirie, dire que les femmes castillaines, comme le thé du bedouin, rendent la vie à la fois plus douce et plus amere.

molinosListening: The Doors – Indian summer.mp3

Anuncios

Una respuesta to “Castilla-La Mancha”

  1. Of course, I have avoided the banal mention of D. Quixote charging against the windmills.


Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: